Revue tunisienne de droit

La publication du JTT cesse en 1939 et une nouvelle publication  la Tunisie Judiciaire la remplace pendant quelques années avant qu’en 1953, la Revue tunisienne de droit voit le jour. Il existe des analogies entre la RTD et la RA. Tout comme cette dernière – et peut-être plus qu’elle -, elle a pour caractéristique d’associer l’Ecole et le Palais. Ses premiers directeurs sont André Dechezelles, président du tribunal civil de Tunis, et Jacques Flour, professeur de droit à la faculté de Dijon. Ce dernier était parallèlement directeur de la section de droit et président délégué de l’Institut des hautes études de Tunis. De même, les rédacteurs en chefs, Auguste Canazzi et Robert Jambu-Merlin appartiennent l’un à la magistrature et l’autre à l’enseignement. La RTD est également en relation avec une institution, l’Institut des Hautes études de Tunis, qui assure sa publication. Enfin, elle paraît toujours de nos jours sous l’auspice, depuis 1975, de la Faculté de droit et des sciences politiques et économiques de l’Université de Tunis.

1953-2006 (?) : Revue tunisienne de droit

Revue trimestrielle.

Dépouillée de 1953 à 1970.

Organisation :

En 1953 : Directeurs ; Rédacteurs en chef ; Comité de patronage ; Comité de rédaction

En 1962 : Directeur ; Rédacteur en chef

En 1963 : Rédacteur en chef ; Comité de rédaction (Présidents et Membres)

En 1966 : Rédacteur en chef ; Secrétaire de la Rédaction ; Directeurs ; Comité de rédaction.

Divisée en :

Nécrologie, Doctrine, Jurisprudence, Chronique bibliographique ; Cours et tribunaux ; Institut des Hautes Etudes ; Commentaires de législation ; Bulletins de législation.

En 1963 : I. Doctrine ; II. Jurisprudence ; III. Législation

Notes dépouillement:

Interruption de 1959 à 1961